Journée de test trike/vélo couché

Premier choix à faire, vélo droit ou vélo couché ?

Hier (vendredi 7 février), nous avons retrouvé Philippe à Acigné (Vélofasto).
 
Après plus d'une heure de discussions sur le passé des vélos couchés, et sur les projets de Philippe en rapport avec le Suntrip, nous avons essayé un vélo couché et un trike (tricycle, avec deux roues avant dans notre cas). 
 
Philippe a accepté de nous louer des vélos pour la journée de samedi. Il nous montre comment démarrer avec le vélo couché (dur dur au départ !), puis comment modifier les réglages. On voulait tous les deux essayer les deux vélos, mais on ne fait pas exactement la même taille ! Pour finir, nous sommes rentrés sur Rennes : Denis sur le trike, et moi sur le vélo couché...

Ce matin, départ plein nord vers le canal St Martin. Après à peine deux kilomètres, Denis se rend compte qu'une des roues avant du trike vient de crever ! Nous sommes en plein centre ville. Heureusement, Philippe a pensé à tout et nous sommes bien équipés.

 

 

Un pneu crevé !
Un pneu crevé !

Un peu plus loin, nouvelle galère : le trike n'a pas de garde boue, et le chemin de halage est inondé et boueux. L'avantage, c'est qu'une fois qu'on est sale, on peut s'en donner à coeur joie ! Et pour finir, comme la météo l'avait annoncé, nous voilà sous l'orage... Nous avons pu compter cette fois sur l'accueil d'une adorable éclusière qui nous a proposé de boire un thé bien chaud en sa compagnie, le temps que l'averse passe. Merci !

 

Finalement, nous aurons fait 45 kilomètres avant de reconduire les vélos à Acigné. Un peu moins que prévu, mais déjà de quoi avoir un petit aperçu de ce qui nous attend !

 

Nos premières conclusions : c'est parti pour l'aventure, plus que jamais motivés ! Pour le choix du vélo, pas de doute, si c'est possible ce sera un trike. Quel confort de ne pas se soucier de l'équilibre, et quelles impressions à pleine vitesse ! On avait peur de se sentir trop près du sol, mais au contraire ça ne fait qu'accentuer les sensations.

Écrire commentaire

Commentaires : 0