500 km with the solar roof - 500 km avec le toit solaire

I cycled 500 kilometers with the solar roof, it’s now time to draw the first conclusions…


Dyneema ligatures : perfect !

No sign of wear or any tension release at the moment. The rope is light enough not to suffer from the road vibrations. First I got afraid by the roof flexibility, amplified by the trike suspensions. But just like the reed it bends but doesn't break in the breeze...

-----

Après 500 kilomètres parcourus avec le toit solaire, il est temps de tirer les premières conclusions...


Les ligatures en Dyneema : parfait !

Aucun signe d’usure ou de perte de tension pour le moment. Le cordage est tellement léger qu’il ne subit pas les vibrations de la route. La flexibilité de la structure, amplifiée par les suspensions, m’a d’abord inquiétée, mais comme le roseau elle plie sans rompre...



Front junction between the bike and the roof : could do better

There is still work to do. Surprisingly, the trike suspension increases the vertical movements of the roof : the aluminium bars get out of the plastic end-piece some times !!

 -----

Jonction à l'avant entre le vélo et le toit : peut mieux faire

Là il reste du travail. De manière assez inattendue, la suspension accentue les mouvements verticaux du toit, les barres d’aluminium sortent de temps en temps de l’embout en plastique !!


Dual Lock Velcro : quite good !

 

Who would have said a simple hook and loop tape could fix the solar panels on the roof ? I even fixed my cell phone and the motor controller with it ! But I still have doubts about what happens under higher temperatures ? 

-----

Velcro Dual Lock : plutôt bien !

Qui aurait cru que qu'un simple scratch permettrait de fixer les panneaux sur le toit ? J’ai même scratché mon téléphone portable et la commande du moteur ! Encore un doute : par forte chaleur, qu’est-ce que ça donne ?


 Center of gravity : not OK...

Want to try a sharp turn on two wheels ? Adrenaline rush guaranteed... No doubt the batteries must be fixed under the seat, instead of being on top of the luggage rack. And the rear bags must be full. Bernard was right : the roof is not improving anything...


Wind exposition : really, it's good !

50 km/hour on the way down, and I did'nt fly ! Isn't it, Nicolas ? In case of front wind, I have to concede that it get's slower... Nicolas was riding at 65 km/hour when I reached 50 km/h. But below 30 it's fine.

-----

Le centre de gravité : à changer !

Envie de tenter un virage serré sur 2 roues ? Sensations fortes garanties... Pas de doute, les batteries doivent être placées sous le siège et les sacoches bien remplies. Bernard avait raison, le toit n’arrange rien.


Prise au vent : non, non, vraiment ça va !

Même à 50 km/h en descente, ça ne s’envole pas, n’est-ce pas Nicolas ? En cas de vent de face, il faut bien l’avouer, on est bien freiné quand même… Dans la même descente où j’ai atteint le 50, Nicolas était à 65 avec son vélo de route. Mais en deçà de 30 km/h tout va bien.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Mauvaise langue :) (jeudi, 05 mars 2015 22:33)

    Bonjour... A votre place, je ne miserai pas un kopeck sur le système de scratch. La colle fond par fortes chaleur et pas uniquement dans le désert. C'était le cas pour moi... Tout à fondu, y compris le gaffer. Autre chose : le système sur vos tubes avant n'est à mon avis pas bon. On dirait des systèmes de fixation sur le cadre des pattes de porte bagage tubus. Le filetage ne durera pas plus de 2000 km avec les vibrations. Prévoyez en quelques uns d'avance...

    Par contre, le système de liens est pas mal fait...