Bilan technique de notre semaine d'entraînement

L'objectif principal de cette semaine d'entraînement était de tester les vélos. Bilan après révision des vélos !


On a testé :

- 650 km de vibrations. Tout a très bien tenu ! Nous allons juste essayer de réduire au maximum l'usure inévitable de certaines pièces par frottement.

- la pluie torrentielle. L'étanchéité du moteur et des installations électriques est globalement vérifiée ! Avec deux ou trois modifications sur l'étanchéification des appareils électroniques, nous serons bons !

- la pluie ininterrompue pendant des heures. Seul défaut des toits solaires : ils sont conçus pour que l'eau ne s'accumule pas sur les panneaux, mais du coup c'est sur nous qu'elle s'écoule ! Nous avons décidé d'éviter au maximum de rouler sous la pluie, mais nous allons quand même nous bricoler une sorte de toile de tente amovible à accrocher à bord au-dessus de nos têtes en cas de grosse pluie en route.

- les puissantes rafales de vent. Les scratch Dual Lock, qui exceptionnellement en cas de rafale trop puissante se défont partiellement, ont servi de fusibles de sécurité et les panneaux ont parfaitement tenu le coup.

- la petite collision (euh, ben c'est-à-dire que celui de derrière doit toujours bien regarder devant quand celui de devant s'arrête...) entre les deux trikes. Seule casse à déplorer : un petit ressort à l'avant... remplacé en une minute.

 

Et donc on a aussi pu tester : l'hospitalité des gens (merci encore à tous s'ils nous lisent !), le séchage des affaires à l'hôtel, le bivouac sous la pluie, les bâches de protection pour les trikes...


Un vrai baptême de l'eau.
Un vrai baptême de l'eau.
Une étrange masse verte flottant au gré du vent pousse chaque soir à côté de notre tente. Mais qu'est-ce que c'est... ?
Une étrange masse verte flottant au gré du vent pousse chaque soir à côté de notre tente. Mais qu'est-ce que c'est... ?


On aurait bien voulu tester :

- les fortes chaleurs...

 

Et côté pilotes, dans la tête comme dans le corps, rien à signaler, nous sommes prêts !

 

Du côté des wattmètres


Première conclusion : nous avons des véhicules économes en énergie. Nous sommes à une moyenne de 7 Wh par kilomètre sur terrain vallonné (dénivelé modéré).


Après environ 80 kilomètres : consommation du moteur de 15,329 Ah soit 556,2 Wh (et rassurez-vous, ce « système » d'étanchéification était provisoire !).
Après environ 80 kilomètres : consommation du moteur de 15,329 Ah soit 556,2 Wh (et rassurez-vous, ce « système » d'étanchéification était provisoire !).


Du côté de la production d'énergie, cela a bien sûr été très variable en fonction de la météo et des heures de la journée auxquelles nous avons circulé.

 

Conclusions :

- il est très important d'exposer les vélos au soleil entre 11h et 15h (logique...) ;

on produit de l'énergie même sous la pluie (8 Ah en un après-midi dans les pires conditions ; 22 Ah en un après-midi par météo mitigée).


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    ganivet benoit (lundi, 18 mai 2015 21:43)

    avez vous songé à la batterie de secours pour le telephone gps ? Cela peut servir pour éviter de trop chercher la route quand la batterie est déchargée.
    Benoit croisé le 06 mai dans condé sur huisne dernier village de normandie que vous avez traversé (j'espère que je ne vous ai pas refilé des microbes car le lendemain j'avais une grippe carabinée. Donc si vous avez été malades, c'est de ma faute
    Bonne route

  • #2

    Philippe (mercredi, 20 mai 2015 00:41)

    Merci pour ce bilan du RainTrip... place maintenant au SunTrip !!!